Réponse aux incidents : Ce qu’il faut savoir

Lukas Grigas
Cybersecurity Content Writer
incident response

Votre entreprise est-elle prête à réagir face à une faille de sécurité ou à une cyberattaque ? Selon les experts en cybersécurité, la question n’est pas de savoir « si », mais plutôt « quand » votre organisation sera confrontée à un grave incident de cybersécurité. Cela vaut aussi bien pour les grandes entreprises que pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Il est essentiel pour toute organisation, quelle que soit sa taille, de disposer d’un plan d’intervention en cas d’incident qui serait mis en œuvre immédiatement après un incident de sécurité. C’est maintenant qu’il faut préparer votre plan d’intervention. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’élaboration d’un plan d’intervention efficace face aux incidents de cybersécurité.

Une vague croissante d’incidents de cybersécurité : une préoccupation mondiale

Les années 2020 et 2021 ont apporté leur lot de défis. La pandémie mondiale de COVID-19 a contraint les organisations de toutes tailles à faire travailler ses effectifs à distance et à fonctionner sur des plateformes basées sur le cloud. Malheureusement, ces changements ont coïncidé avec une augmentation significative des incidents liés à la cybersécurité, dont une augmentation de 600 % de l’activité cybercriminelle au niveau mondial.

Les incidents de cybersécurité, en particulier les attaques par ransomware, ont connu une augmentation de volume de 151 % en 2021. On estime actuellement qu’une nouvelle organisation est victime d’une attaque par ransomware toutes les 11 secondes.

Mais ce n’est pas tout, loin de là. Le magazine CPO rapporte que près d’un demi-million de comptes Zoom ont été divulgués et que les données associées à ces comptes ont été vendues sur le dark web. En outre, les attaques par hameçonnage ont augmenté de 510 % pour les seuls mois de janvier et février 2020. Le magazine Cybercrime note que les dommages causés par la cybercriminalité dans le monde en 2021 s’élèvent à 16,4 milliards de dollars par jour, 684,9 millions de dollars par heure, 11 millions de dollars par minute et 190 000 dollars par seconde.

Les temps sont durs pour les entreprises, mais lucratifs pour les cyber-escrocs. Il est indispensable que les entreprises soient prêtes à réagir en cas de cybercrime. Selon la National Cyber Security Alliance, 60 % des PME victimes d’un grave incident de cybersécurité ferment leur activité dans les six mois qui suivent.

Qu’est-ce qu’un plan d’intervention en cas d’incident et pourquoi en avez-vous besoin ?

Le plan d’intervention en cas d’incident est un ensemble d’instructions et de lignes directrices destinées à aider les organisations à se préparer à un incident de cybersécurité, à le détecter, à y répondre et à reprendre ses activités. La plupart des plans d’intervention sont conçus pour répondre à des problèmes tels que les attaques de logiciels malveillants ou les atteintes à la sécurité générale et aux données. En général, ces plans sont axés sur la technologie et prévoient un processus de réponse aux incidents (un plan d’action, en quelque sorte) au cas où une entreprise serait victime d’un incident de cybersécurité. Il est également important de noter que les plans d’intervention en cas d’incident doivent impliquer différentes équipes, et pas seulement le département informatique. Un bon plan intègre le service financier, les relations publiques, les ressources humaines, le service juridique, le service client et d’autres départements.

Lorsque vous préparez un plan d’intervention en cas d’incident de cybersécurité, pensez à le définir de manière aussi précise que possible. Il doit être adapté à votre organisation et indiquer clairement qui doit faire quoi et quand, si l’entreprise est victime d’une cyberattaque. Bien entendu, de nombreux éléments doivent être pris en compte pour qu’un processus de réponse aux incidents soit efficace et réponde aux besoins de votre entreprise. Certaines entreprises ne savent pas par où commencer, et encore moins quelles sont les priorités. Pour faire la lumière sur cette question urgente, voici quelques éléments clés à prendre en compte lors de l’élaboration de votre plan d’intervention en matière de cybersécurité.

Cadres de réponse aux incidents

Les organisations peuvent bénéficier d’approches structurées telles que celles proposées par le NIST et le SANS lorsqu’elles traitent des incidents de cybersécurité.

Le processus du NIST décrit les 4 étapes dont il est composé, à savoir :

  1. La préparation : Construire une base pour gérer les risques liés à la cybersécurité.

  2. La détection et l’analyse : Identification et évaluation des spécificités de l’incident.

  3. Le confinement, l’éradication et la récupération : Traitement et neutralisation des incidents, suivis de la restauration du système.

  4. L’activité post-incident : Analyse de l’incident en vue d’une amélioration future.

Cette approche systématique met l’accent sur un cycle d’amélioration continue, garantissant une large prise en charge des opérations d’intervention suite à un incident. Le processus en quatre étapes du NIST fournit des conseils précieux sur la constitution des équipes, la définition des rôles et les protocoles de communication, et s’adresse à différents secteurs grâce à ses conseils adaptables et uniformes.

D’autre part, le SANS introduit un processus en six phases, basé sur les points suivants :

  1. La préparation : Équiper les équipes pour une réponse efficace.

  2. L’identification : Détection des incidents de sécurité potentiels.

  3. Le confinement : Limiter la propagation ou l’escalade.

  4. L’éradication : Éliminer les menaces.

  5. La récupération : Restauration et validation de la fonctionnalité du système.

  6. Les enseignements : Recueillir des informations pour renforcer les interventions futures.

Le cadre du processus en six phases du SANS approfondit les aspects techniques de la gestion des incidents, favorisant une approche pratique de la gestion des événements de cybersécurité. Le SANS s’appuie sur une expertise collective pour offrir une perspective dynamique des réponses aux incidents, ce qui permet aux organisations de bénéficier de mesures concrètes et de procédures approfondies.

incident response plan

Mettre en place une équipe d’intervention interne

Constituez une équipe interne chargée de concevoir le plan d’intervention en cas d’incident de cybersécurité et de le mettre en œuvre en cas d’urgence. La taille de l’équipe dépend des ressources de l’entreprise, mais elle doit toujours comprendre des professionnels de l’informatique et de la cybersécurité, un spécialiste des ressources humaines, des responsables de la communication et un juriste. Le fait de disposer d’une équipe interne peut s’avérer très utile si votre organisation est confrontée à un incident de sécurité, car les membres de l’équipe connaissent très bien les dispositions du plan d’intervention qui doivent être mises en œuvre face à un incident.

Différencier les incidents

Tous les incidents de sécurité ne se valent pas. Par conséquent, lors de l’élaboration de votre plan d’intervention, prévoyez d’établir différents types de procédures en fonction du type d’incident. Il est essentiel d’évaluer quels types d’incidents de sécurité peuvent être considérés comme mineurs ou majeurs au sein de votre entreprise. Certaines failles peuvent nécessiter une intervention importante, tandis que d’autres peuvent être traitées avec moins de ressources. En outre, il se peut que l’équipe d’intervention doive être composée de personnes différentes en fonction de l’importance de la faille. La différenciation des incidents est extrêmement importante pour les petites entreprises en raison de leur manque de ressources.

Créer une liste de contrôle des actions à entreprendre

Un plan d’intervention en cas d’incident de cybersécurité bien conçu doit comprendre une liste de contrôle des actions prioritaires à mettre en œuvre immédiatement après que l’entreprise a été informée d’un incident potentiel. Après tout, c’est l’objectif du plan. Bien que les listes de contrôle diffèrent d’une organisation à l’autre en fonction de sa taille, de son type d’activité et d’autres variables, voici quelques actions qui devraient faire partie de toute liste de contrôle :

  • Enregistrer la date et l’heure de la découverte de la faille.

  • Définir le type d’incident de sécurité.

  • Mettre hors ligne les systèmes potentiellement atteints afin d’éviter toute nouvelle activité non autorisée.

  • Mener des entretiens préalables avec les personnes ayant une connaissance critique de la fuite potentielle.

  • Faites une copie des systèmes affectés afin qu’ils puissent être réparés sans compromettre la procédure d’enquête.

  • Lancer la communication interne.

  • Préparer une déclaration publique.

Vérifier et modifier régulièrement le plan d’intervention en cas d’incident

Un plan d’intervention en cas d’incident de cybersécurité doit être régulièrement revu et modifié en fonction de l’augmentation ou de la diminution des ressources de l’entreprise et des tendances en matière de cybersécurité. Cette opération devrait être effectuée au moins une fois par an, voire plus fréquemment. La réponse aux incidents en matière de cybersécurité implique souvent une réflexion sur les changements organisationnels, y compris les changements de personnel, les changements d’infrastructure informatique, etc.

La cybersécurité des entreprises peut s’avérer extrêmement compliquée. Elle implique l’élément humain et un grand nombre de pièces mobiles. Même les plus grandes entreprises internationales ont des difficultés à faire face aux exigences croissantes en matière de cybersécurité. Ainsi, il peut parfois être difficile de comprendre que quelque chose d’aussi compliqué que la sécurité des entreprises commence par des choses très élémentaires telles que l’utilisation d’un bon mot de passe ou la capacité à repérer un e-mail d’hameçonnage.

Comment NordPass peut-il contribuer à la sécurité de votre entreprise ?

Chez NordPass, nous sommes parfaitement conscients des défis à relever pour sécuriser les données de votre entreprise. Notre forfait NordPass Enterprise est conçu pour aider les grandes entreprises à surmonter les difficultés liées à la gestion des accès et à la posture de sécurité globale. En mettant en œuvre NordPass dans votre entreprise, vous disposez d’un outil qui gère les mots de passe en toute sécurité et d’un partenaire pour promouvoir des pratiques de cybersécurité robustes auprès de vos employés.

NordPass Enterprise offre un ensemble de fonctions de sécurité avancées et intuitives qui permettent aux entreprises d’aborder la sécurité sans difficulté inutile. En exploitant les fonctions de dossiers et de groupes partagés, les entreprises mettent en place des contrôles d’accès conformes à leurs structures et politiques internes.

En outre, NordPass offre un excellent moyen d’éliminer les petits désagréments quotidiens, tels que la saisie manuelle des identifiants de connexion, ce qui permet de gagner du temps. Tout cela grâce à la fonction de remplissage automatique, qui est conçue pour vous aider à remplir des formulaires en ligne en quelques clics. Grâce à cette efficacité, votre équipe peut se concentrer sur ses tâches principales, ce qui est essentiel pour les entreprises qui cherchent à rationaliser leurs processus.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les réponses aux incidents de cybersécurité et sur la manière de rendre votre entreprise résiliente, nous avons ce qu’il vous faut. Il y a quelques semaines, NordPass a organisé un webinaire consacré à ce sujet. Parmi les intervenants, citons Lisa Forte, partenaire @ Red Goat Cyber Security, Vilius Benetis, directeur @ NRD Cyber Security, et Andrius Januta, professionnel de la cybersécurité @ Nord Security.

S’abonner aux actualités de NordPass

Recevez les dernières actualités et astuces de NordPass directement dans votre boîte de réception.